mercredi 14 octobre 2009

Une journée particulière

Une
journée
particulière

Una Giornata particolare
1977 - 1hre 45
---

---

Réalisation : Ettore Scola
Scénario : Ettore Scola, Ruggero Maccari, Maurizio Costanzo

Distribution:

Sophia Loren : Antonietta
Marcello Mastroianni : Gabriele

---

---
John Vernon : Emanuele, le mari d’Antonietta
Françoise Berd : la concierge
Patrizia Basso : Romana
Tiziano De Persio : Arnaldo
Maurizio Di Paolantonio : Fabio
Antonio Garibaldi : Littorio
Vittorio Guerrieri : Umberto
Alessandra Mussolini : Maria Luisa
Nicole Magny : La fille de l'officier


En pleine période fasciste italienne, nous assistons à la rencontre de deux êtres que tout semble séparer. Le pays en est à sa 16e année de fascisme et vit un tournant avec une fuite en avant : alliance allemande, lois raciales, déclaration de guerre (référence historique au 16 mai 1938). À Rome, le 8 mai 1938, Hitler rencontre Mussolini. Tous les Romains ont déserté leurs habitations pour aller assister à la cérémonie. Dans un grand immeuble, Antonietta, en bonne mère de famille nombreuse (conformément à l’endoctrinement mussolinien : un mari tout ce qu’il y a de plus machiste et six enfants), est contrainte de rester à la maison pour s’occuper des tâches ménagères alors qu’elle serait bien allée voir le Duce comme tout le monde. Le hasard va la mettre en contact avec un homme esseulé qu'elle a aperçu dans un appartement de l’autre côté de la cour. Il s’agit de Gabriele, un intellectuel homosexuel qui, pour cette raison, a été exclu de la radio nationale où il était présentateur et est menacé de déportation. Antonietta et Gabriele, sur fond de retransmission radiodiffusée de la parade militaire émanant de chez la concierge, vont d’abord s’affronter idéologiquement avant de se reconnaître dans leur commune et profonde solitude pour finalement vivre d’intenses émotions. À l’issue de cette journée particulière, chacun va de nouveau se retrouver emprisonné : la police vient arrêter Gabriele tandis qu’Antonietta, une fois la famille revenue, va se soumettre, comme d’habitude, au devoir conjugal.
---

---
  • 1977 : nommé pour la Palme d'or au Festival de Cannes
  • 1978 : César du meilleur film étranger
  • 1978 : Golden Globe Award : Meilleur film étranger

Generic MPEG-4 | 640x512 pixels | Mp3 | 1,17 Go
--> Dossier RS Ub grand merci à Bpesti


Histoires extraordinaires [Livraphone]


Edgar Allan Poe
Histoires extraordinaires


Format : 2 CD
Interprété par Denis Lavant et Roland Giraud
Durée : 2h
Mp3 @ 128Kbps

Morella,
La lettre volée,
Le manuscrit trouvé dans une bouteille,
Souvenir de Monsieur Auguste Bedloe.




--> CD1
--> CD2









lundi 12 octobre 2009

Les dragueurs

Les dragueurs
1959 - 1hre 15min
---

---
Réalisation : Jean-Pierre Mocky
Scénario : Jean-Pierre Mocky
Adaptation et Dialogue : Jean-Pierre Mocky, Jean-Charles Pichon, Louis Sapin


Distribution:

Jacques Charrier : Freddy
Charles Aznavour : Joseph Bouvier
Anouk Aimée : Jeanne
Nicole Berger : Françoise
Estella Blain : Sylviane
---

---
Dany Carrel : Dadou
Belinda Lee : Ghislaine
---

---
Véronique Nordey : La "bobby-soxer"
Dany Robin : Denise


Margit Saad : Ingrid
Inge Schoener : Monica
Gérard Hoffmann : Marco
Henri Poirier : Le "fiancé" de Ghislaine
Claude Mansard : Babs, le noctambule ivre
Jean Roquel : Un ami de Freddy
Gérard Darrieu : Un ami de Freddy
Uta Taeger : Myriam


Cora Camoin : La bavarde à l'aérogare
Lucie Arnold : Une invitée de la surboum
Jean Degrave : Un invité de la surboum
Claude Figus : Un invité de la surboum
Dany Jacquet : Une invitée de la surboum
Rudy Lenoir : Un invité de la surboum
Maryse Mejean : Une invitée de la surboum
Claude Mercutio : Un invité de la surboum


Max Montavon : Un invité de la surboum
Arlette Redon/Arlette Balkis : La femme sur le banc
Harold Monk : Un dragueur au Lido
Etienne Dirand : Un dragueur au Lido
Jacques-François Zeller : Un dragueur au Lido
Chantal Duvivier : Une fille place Saint-Sulpice
Virginie Marelli : L'autre fille place Saint-Sulpice
Liliane David : Une fille à l'aérogare
Liane Marelli : Une autre fille à l'aérogare
---

---
Casanova désabusé, Freddy, jeune décorateur peu en fonds, laisse partir ses amis pour se lancer dans la quête de l'âme soeur et rencontre Joseph, un jeune homme timide qui lui confie sa détresse de ne pas savoir aborder les femmes. Freddy décide alors de lui faire partager son expérience et de l'emmener avec lui dans sa drague nocturne. Ils rencontrent d'abord Denise et l'abandonnent vite après avoir compris qu'il s'agit d'une prostituée. Dans un bar, ils abordent Sylvaine, délaissée par son fiancée, et Dadou qui acceptent de les suivre avant de rencontrer «l'infidèle» et de disparaître. Maintenant sur les Champs-Elysées, les dragueurs s'attaquent à deux suédoises éméchées en quête du «Gai Paris»
Generic MPEG-4 | 608x368 pixels | Mp3
699,8 Mo | RAR (7X97,7 Mo + 16,2)
--> 1 --> 2 --> 3 --> 4 --> 5 --> 6 --> 7 --> 8
ou autres liens
http://rapidshare.com/files/290984028/anouk_dragueur.avi.7z.001.html

http://rapidshare.com/files/290991844/anouk_dragueur.avi.7z.002.html

http://rapidshare.com/files/291001232/anouk_dragueur.avi.7z.003.html

http://rapidshare.com/files/291023163/anouk_dragueur.avi.7z.004.html


Anouk Aimée
Clic

Belinda Lee
Clic

Dany Carrel

Dany Robin

Estella Blain

Georges Sand

Née le 5 juillet 1804 à Paris, Aurore Dupin, qui plus tard sera connue sous le pseudonyme de George Sand, est la fille d'un officier des armées impériales et d'une ouvrière en modes; le sentiment d'injustice qu'elle éprouvera à cause de ce métissage social sera certainement pour beaucoup dans ses convictions démocratiques.
Très tôt, elle noircit cahier sur cahier: au couvent des Augustines anglaises où elle est pensionnaire, on la surnomme " miss Calepin ". Comme toutes les jeunes filles de son époque, elle pense que sa vocation naturelle est dans le mariage et les soins d'une famille; elle épouse donc Casimir Dudevant, dont elle a deux enfants, mais se sépare de lui au bout de quelques années pour mener une vie indépendante.
Ardente féministe, elle revendique pour les femmes le droit au divorce et à l'égalité civile que le code Napoléon leur refuse. Ses premiers romans, Indiana et Lélia, connaissent un grand succès, elle devient célèbre, mais provoque l'irritation de certains de ses contemporains par son comportement : elle s'habille en homme, fume la pipe, monte à cheval comme un Cosaque... Elle s'enthousiasme pour la révolution de 1848 ; en Berry, sur ses terres de Nohant, elle tente d'instaurer " La République au village ", sans grand succès. Elle lance également un journal, La Cause du peuple, et collabore à de nombreuses autres publications. Mais elle réprouve la violence sous toutes ses formes et pense qu'aucune idée, si juste et belle soit-elle, ne justifie le sang répandu. Sous le second Empire, elle continue d'écrire, publiant notamment La Petite Fadette; le théâtre est à cette époque son moyen favori d'expression critique.
A la fin de sa vie, retirée à Nohant, elle rêve encore de changement pacifique: " Apprenons à être des révolutionnaires obstinés et patients, écrit-elle à un jeune poète, jamais des terroristes. " Elle meurt le 8 juin 1876.
Les œuvres les plus connues de George Sand sont ses romans " paysans " : La Petite Fadette, François le Champi, La Mare au diable (écrit en quatre jours !), Les Maîtres sonneurs, Le Meunier d'Angibault... mais elle a aussi écrit des contes, des légendes, des romans au réalisme social très marqué, tel La Ville noire, et de nombreuses pièces de théâtre, ainsi que 24 volumes de correspondance !


Les romans, nouvelles, récits et pièces de théâtre:
---


---
Ou l'ensemble sur Mediafire --> 28 Mo


Les livraphones:

Elle et lui



Mp3 @ 128 Kbps


374 Mo
http://rapidshare.com/files/291574031/Sand_Elle_et_Lui.7z.002.html
http://rapidshare.com/files/291504801/Sand_Elle_et_Lui.7z.001.html







François le Champi


Mp3 @ 96 Kbps



173,8 Mo
http://rapidshare.com/files/291611522/Sand_Francois_le_Champi.7z.html







La Mare au Diable


Mp3 @64 Kbps


70,9 Mo
http://rapidshare.com/files/291624263/Sand_La_Mare_au_diable.7z.html








La petite Fadette

Mp3 @64 Kbps


152,2 Mo
http://rapidshare.com/files/291629221/Sand_La_Petite_Fadette.7z.html









Le chêne parlant


Mp3 @128 Kbps


58,7 Mo
http://rapidshare.com/files/291660582/Sand_Le_chene_parlant.7z.html







Le chien et la fleur sacrée


Mp3 @128 Kbps


82,1 Mo
http://rapidshare.com/files/291741796/Sand_Le_chien_et_la_fleur_sacree.7z.html







Pauline


Mp3 @64 Kbps


79,2 Mo
http://rapidshare.com/files/291761080/Sand_Pauline.7z.html







Georges Sand par Delacroix

dimanche 11 octobre 2009

Sacha Guitry

Sacha Guitry
(1885-1957)

Comme Marcel Pagnol, Sacha Guitry a longtemps été méprisé par les puristes du septième art, qui ne voulaient voir dans son oeuvre de cinéaste que du théâtre boulevardier "mis en conserve", débordant de "fatuité satisfaite" (Georges Sadoul). Le fait qu'il ait été un des meilleurs directeurs d'acteurs du cinéma français, voire peut-être - comme le pense François Truffaut - "un grand cinéaste réaliste", et mis en scène quelques-unes des comédies les plus brillantes du partant, cela ne fut reconnu qu'après sa mort.
Né à Saint-Petersbourg le 21 février 1885, fils du grand comédien Lucien Guitry (auquel il a dédié un film), écrivain précoce (il n'a que dix-sept ans lorsque sa première pièce, Le Page, est jouée au Théâtre des Mathurins), ayant eu une vie conjugale mouvementée (cinq mariages : avec Charlotte Lysès, Yvonne Printemps, Jacqueline Delubac, Geneviève de Sereville, Lana Marconi), il était loin de dédaigner le cinéma comme on l'a dit (et comme lui-même l'a laissé croire), puisqu'il tourne dès 1914 un reportage - en amateur -d'une grande intelligence sur quelques célébrités de l'époque (Sarah Bernhardt, Degas, Rodin, Auguste Renoir, Anatole France, Monet, Lucien Guitry, etc.) intitulé Ceux de chez nous, et joue en 1918 avec Yvonne Printemps dans un film de René Hervil et Louis Mercanton, Un roman d'amour et d'aventure.
Mais c'est surtout à partir de Pasteur (1935) et du Roman d'un tricheur (1936) qu'il s'affirme à l'écran; il ne cessera pratiquement plus de tourner jusqu'à sa mort (sauf de 1944 à 1946, par suite d'ennuis avec les comités d'épuration), alternant avec bonheur fantaisies historiques à grand spectacle, vaudevilles intimistes et films à sketches. Il meurt à Paris le 24 juillet 1957.

Filmographie

Tous les films (sauf exception) en tant que : réalisateur, scénariste, dialoguiste, acteur. Les mentions d'adaptation de ses propres pièces, et leurs dates de première représentation, restent à relever.
1935 : Pasteur
1935 : Bonne Chance
1936 : Le nouveau testament
1936 : Le Roman d'un tricheur
1936 : Mon père avait raison
1936 : Faisons un rêve
1937 : Le Mot de Cambronne
1937 : Désiré
1937 : Les Perles de la Couronne
1937 : Quadrille
1937 : Remontons les Champs-Élysées
1939 : Ils étaient neuf célibataires
1941 : Le Destin fabuleux de Désirée Clary
1942 : La loi du 21 juin 1907 (court-métrage)
1943 : De Jeanne d'Arc à Philippe Pétain
1943 : Donne-moi tes yeux
1943 : La Malibran
1947 : Le Comédien
1948 : Le Diable boiteux
1949 : Aux deux colombes
1949 : Toâ
1950 : Tu m'as sauvé la vie
1950 : Le Trésor de Cantenac
1951 : Deburau
1951 : La Poison
1952 : Je l'ai été trois fois
1953 : La Vie d'un honnête homme (narrateur)
1953 : Si Versailles m'était conté...
1955 : Napoléon
1955 : Si Paris nous était conté...
1957 : Assassins et voleurs (n'apparaît pas dans le film)
1957 : Les Trois font la paire ( Sacha Guitry apparaît, pour la dernière fois, seulement au générique)



Désiré
1937 - N&B - 1hre 46min

Réalisateur: Sacha Guitry

Sacha Guitry : Désiré, valet de chambre


Jacqueline Delubac : Odette Cléry


Jacques Baumer : Felix
Pauline Carton : Adèle
Saturnin Fabre : Adrien
Geneviève Vix : La comtesse
Alys Delonce : Femme d'Adrien
Arletty : Madeleine, la femme de chambre

Odette Cléry, une jeune comédienne élégante, maîtresse du ministre Montignac, qui l'entretient sur un grand pied, engage à son service un maître d'hôtel impeccable et très stylé, prénommé Désiré. Elle apprend incidemment qu'il a été renvoyé de sa dernière place pour cause de trop grand empressement auprès de sa patronne, une princesse russe. Désiré rectifie les faits : la dame s'est donnée à lui sans qu'il ait beaucoup à se forcer. Son zèle et sa séduction le condamnent à ce genre d'incartades. Aucune crainte, toutefois, avec Odette : elle n'est pas son type. Et pourtant, à quelque temps de là, alors qu'ils se trouvent tous en vacances à Deauville, le Don Juan de l'office se met à rêver à la jeune femme : après tout, n'est-elle pas déjà, socialement parlant, sa maîtresse ? Elle, de son côté, prononce le nom de Désiré dans son sommeil. Le ministre s'émeut. Pour éviter le pire (ou le meilleur) qui ne manquerait pas de se produire, le valet, magnanime, rend son tablier, après avoir dispensé à la belle Odette quelques conseils pour sa future carrière.


DvDRiP: DivX 5,0 | 512x392 pixels | Mp3 48,000 Khz | IPS: 25
Archive: 700,3 Mo | RAR (7 x 97,7 Mo + 1 x 16,7)
Liens: --> Dossier RS

Elles croient que tous les hommes sont pareils, parce qu'elles se conduisent de la même manière avec tous les hommes.


Le diable boiteux
1948 - N&B - 2hres


• Réalisation : Sacha Guitry
• Scénario, adaptation et dialogues : Sacha Guitry, d'après sa pièce Talleyrand
• Musique : Louis Beydts


Distribution:
Sacha Guitry : Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord
• Lana Marconi : Catherine Grand, princesse de Talleyrand-Périgord
• Jeanne Fusier-Gir : Marie-Thérèse Champignon, la conspiratrice
Pauline Carton : la chiromancienne
• Renée Devillers : la duchesse de Dino
• Catherine Fonteney : la princesse de Challais
• Maurice Schutz : Voltaire
• Emile Drain : Napoléon 1er et un laquais
• Henry Laverne : Louis XVIII et un laquais
• Maurice Teynac : Charles X et un laquais
• Philippe Richard : Louis-Philippe 1er et un laquais
• Georges Grey : le général Caulaincourt
• José Noguero : le duc de San Carlos
• Howard Vernon : Lord Palmerston
• Bernard Dhéran : Almaviva
• Jean Piat : Figaro
• André Brunot : Bartholo
• Denis d'Inès : Dom Basile
• José Torrès : Dom Juan d'Azcona
• Georges Spanelly : le comte de Montrond
• Robert Dartois : le comte de Rémusat
• Maurice Escande : le prince de Metternich
• Pierre Bertin : le baron de Nesselrode
• Jean Debucourt : le baron de Humboldt
• Roger Gaillard : Lord Castelreagh
• André Randall : Lord Grey
• Jacques Varennes : le général de La Fayette
• Pierre Lecoq : le comte de Roederer
• Robert Seller : le prince de Polignac
• Robert Favart : l'abbé Dupanloup
• Yvonne Hébert : la dame de compagnie
• Sophie Mallet : la servante
• Jane Daury : une Espagnole
• Françoise Engel : Rosine
• Anne Campion : Pauline de Dino
• Léon Walther : le docteur Cruveilhier
• Georges Rivière : le marquis de La Tour de Bournac
• Michel Lemoine : le prince des Asturies
• Michel Nastorg : un laquais
• Jean-Claude Briet : un laquais
• Max Dejean : un policier
Robert Hossein : un invité en blanc


Quelques épisodes de la vie du rusé diplomate français Talleyrand (1754-1838), qui servit sous six régimes, de Louis XV à Louis-Philippe, l'accident d'enfance qui l'affligea d'un pied-bot, son accession à la prêtrise puis à la dignité épiscopale, son aisance à retourner son froc, ses succès auprès des jolies femmes, sa manie de la conspiration, ses trahisons dictées par le seul souci de servir la France, enfin son triomphe, l'alliance avec l'Angleterre, peu avant sa mort.


DvDRiP: DivX 5,0 | 520x392 pixels | Mp3 48,000 Khz | IPS: 25
Archive: 702,5 Mo | RAR (7 x 97,7 Mo + 1 x 18,9)
Liens: --> Dossier RS


Je connais une femme très vertueuse. Elle a eu le malheur d'épouser un cocu. Depuis elle couche avec tout le monde ....



La vie d'un honnête homme
1952 - N&B - 1hre 25min

La qualité est à peine passable, mais comme c'est un document assez rare, j'ai décidé de vous le présenter tout de même.

• Réalisation : Sacha Guitry
• Scénario, Adaptation, Dialogue : Sacha Guitry
• Musique : Louiguy, crée par Mouloudji


Distribution:

Michel Simon : Albert et Alain Ménard-Lacoste


Louis de Funès : Emile, le valet de chambre des Ménard-Lacoste
• Marguerite Pierry : Madeleine Lacoste, la femme d'Albert
• François Guérin : Pierre Lacoste, le fils d'Albert et Madeleine
• Laurence Badie : Juliette Lacoste, la fille d'Albert et Madeleine
• Claude Gensac : Evelyne, la femme de chambre des Ménard-Lacoste
• Léon Walther : Maître Denisot, le notaire des Ménard-Lacoste
• Marthe Salbel : Marie, la cuisinière des Ménard-Lacoste
Pauline Carton : La patronne de l'hôtel
• Lana Marconi : Une prostituée, surnommée "la comtesse"
• Georges Bever : Le chauffeur de taxi
• André Brunot : Le docteur Ogier
• Marcel Perès : Le commissaire Vincent
• Max Dejean : L'aubergiste
• Jacques Derives : Le médecin de Roubaix
Marcel Mouloudji : Un chanteur
• Christine Vall : Une femme de chambre des Ménard-Lacoste
• Jacqueline Gut : La vendeuse
• Michel Nastorg : René, le mécanicien
Sacha Guitry : Lui-même au générique du film
• Louiguy : Lui même
• Roger Poirier : Un inspecteur
• René Grethen : Un inspecteur


Sévère et redoutable homme d'affaires, morose et apparemment austère, tel se présente à sa famille, à ses serviteurs et à son personnel, M. Albert Ménard-Lacoste qui se plaît à s'auréoler du titre d'honnête homme. Pour son malheur, Albert à un frère jumeau, Alain, dont la ressemblance physique avec lui est hallucinante, tandis que leurs caractères diffèrent en tous points. Les deux hommes ne se sont jamais aimé et, s'étant éloigné de sa famille, Alain a vécu une existence fantasque, soumise à son bon plaisir. Sans ressources, il vient demander à Albert, riche et puissant, de lui trouver une place dans ses usines. Celui-ci refuse froidement, consent à une aumône et éconduit le visiteur. Toutefois, ayant retenu l'adresse du médiocre hôtel où il demeure et tourmenté par un obscur remords, Albert va retrouver son jumeau. Il le trouve fatigué, déprimé... Pire, au milieu de la conversation, Alain, victime d'un malaise, meurt subitement. C'est alors qu'une idée machiavélique germe dans le cerveau d'Albert; profiter de cette ressemblance extraordinaire, faire croire que c'est lui, l'industriel irréprochable, qui est mort et, sous l'identité d'Alain, observer l'attitude de ses proches à l'occasion de son décès. Le plan réussit fort bien. Une prostituée de haut vol, surnommée " la Comtesse ", qui a eu des bontés pour Alain, s'y laisse prendre. Et le rusé Albert ayant rédigé un codicille à son testament - codicille qui avantage son frère jumeau - assiste, écoeuré, à toutes les lâchetés et à tous les abandons de sa femme, la cupide et autoritaire Madeleine, et de ses enfants. Si bien que lorsque le docteur de la famille découvre la supercherie, Albert, édifié et gonflé d'amertume, s'est déjà éloigné pour toujours dans la nuit.


TvRiP: Generic MPEG-4 512x416 pixels | Mp3 44,100 Khz | IPS: 25
Archive: 700 Mo | RAR (7 x 97,7 Mo + 1 x 16,4)
Liens: --> Dossier RS


Nous ne devons épouser que de très jolies femmes ... si nous voulons qu'un jour on nous en délivre !


Si Versailles m'était conté
1953 - Colorisé - 2hre 40min


• Réalisation : Sacha Guitry
• Scénario et dialogue : Sacha Guitry
• Musique originale : Jean Françaix


Distribution:

• Gaston Rey : le roi Henri IV
• Claudy Chapeland : Louis XIII enfant
• Louis Arbessier : Louis XIII adulte
• M. Tillier : le cardinal de Richelieu
• Casadesus : Philibert Le Roy
• Victor Vina : André Le Nôtre
• Jean-Louis Allibert : Le Vau
• Samson Fainsilber : le cardinal Mazarin
• Georges Marchal : Louis XIV (jeune)
• Yves Deniaud : paysan
Tino Rossi : un gondolier
• Germaine Rouer : Mlle Molière interprétant Elmire
• Jean Chevrier : Turenne
Gérard Philipe : D'Artagnan
• Jeanne Boitel : Madame de Sévigné
• Nicole Courcel : Madame de Chalis
• Fernand Gravey : Molière
• Liliane Bert : Armande Béjart
• Nicole Maurey : Melle de Fontanges
• Giselle Pascal : Louise de La Vallière
• Claudette Colbert : Madame de Montespan
• Maurice Teynac : Monsieur de Montespan
• Mary Marquet : Madame de Maintenon
• Martine Alexis : Madame de Nouchy
Pauline Carton : la Voisin
Sacha Guitry : Louis XIV (plus âgé) (et, dans la version française, le narrateur)


• Jacques François : le duc de Saint-Simon
Jean-Louis Barrault : Fénelon
• Georges Chamarat : Jean de La Fontaine
• Jean Murat : Louvois
• Constant Rémy : La Reynie
• Jacques Varennes : Colbert
• Claude Nollier : Comtesse Olympe de Soissons
• Jean Richard : Du Croisy interprétant le rôle de Tartuffe
• Anne Carrère : Madame de Chamarat
• Jany Castel : Marie-Thérèse d'Espagne, épouse de Louis XIV
• André Chanu : Duc de Noailles
• René Charles : un seigneur
• France Delahalle : une dame de la Cour
• Jacques Derives : un seigneur
• Alain Durthal : Bontemps
• Cécile Eddy : Madame de Frépons
• Lucienne Granier : Madame de Senlis
• Marcel Journet : Monsieur de Beydts
• Pierre Lord : Mansart
• Jacques Maffioly : Monsieur de Puiset
• Marie Mansart : Madame de Kerlor
• Olivier Mathot : Boileau
• Gilles Quéant : Racine
• André Reybaz : Massillon
• Daniel Gélin : Jean Collinet
• Pierre Would : Vauban
Brigitte Bardot : Mlle de Rosille
• Danièle Delorme : Louison Chabray
Jean Marais : Louis XV
• Michel Auclair : Jacques Damiens
• Jean Desailly : Marivaux
• Micheline Presle : Madame de Pompadour
• Jean-Pierre Aumont : le cardinal de Rohan
• Gino Cervi : Cagliostro
• Jean-Claude Pascal : Axel de Fersen
• Gaby Morlay : la comtesse de la Motte
• Gilbert Bokanowski : Louis XVI
• Lana Marconi : Marie-Antoinette / Nicole Legay
• Marie Sabouret : Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe
Orson Welles : Benjamin Franklin (et, dans les versions anglophones, le narrateur)
• Louis Seigner : Lavoisier
• Charles Vanel : M. de Vergennes
Édith Piaf : une femme du peuple


• Howard Vernon : l'acheteur anglais
• Raymond Souplex : le commissaire-priseur
• Philippe Richard : le roi Louis-Philippe Ier
• Jean Tissier : un gardien de musée
• Pierre Larquey : Un gardien de musée
Bourvil : Un gardien de musée


Annie Cordy : Mme Langlois
• Aimé Clariond : Rivarol
• Jacques Berthier : Robespierre
• Renée Devillers : Mme Campan
• Jeanne Fusier-Gir : une révolutionnaire
• Paul Azaïs : un révolutionnaire
• Lily Baron : Madame de Balto
• Roland Bourdin : Fragonard
• Paul Colline : un visiteur
• Jean-Jacques Delbo : Comte de La Motte
• Bernard Dhéran : Pierre Caron de Beaumarchais
• Emile Drain : Napoléon 1er
• Albert Duvaleix : un acheteur
• Robert Favart : Monsieur de Carlène
• Tania Fédor : la reine Marie Leckzinska
• Jacques de Féraudy : Voltaire
• Roger Gaillard : D'Alembert
• Gilbert Gil : Jean-Jacques Rousseau
• Robert Hommet : Comte de Langeais
• Jean Lanier : Diderot
• Jacques Morel : Böhmer
• Lucien Nat : Montesquieu
• Fernand René : le citoyen-poète
• Vanna Urbino : le médium
• Paul Villé : Machault d'Arnouville
• René Worms : Bassenge
• Charles Bayard : un diplomate
• Clément Duhour : un révolutionnaire
• Jean Ozenne : un seigneur
• Georges Bever : un visiteur
• Léon Walther : un ecclésiastique
• Roger Vincent : Robert de Cotte
• Guy Tréjan : Réteaux de Villette
...

A travers les personnages qui l'ont marqué, une reconstitution historique du château de Versailles. Commencée sous Louis XIII, la résidence devient par la volonté de Louis XIV un magnifique palais. Sous Louis XVI, Marie-Antoinette y connaîtra les embarras de l'affaire du collier et la colère des Parisiens affamés. Louis-Philippe en fait un musée et Versailles mène une existence plus modeste. En 1871, c'est la honte de l'occupation étrangère, tandis qu'y sonne l'heure de la victoire...

---

---

DvDRiP: DivX 5,0 | 544x400 pixels | Mp3 48,000 Khz | IPS: 25
Archive: 2 CDs (700,9 & 700,2 Mo) | RAR (14 x 97,7 Mo + 1 x 33,9)
Liens: --> Dossier RS