vendredi 13 juin 2008

Fanny Ardant



Fanny Ardant est née le 22 mars 1949. Fille d'un officier de cavalerie, passe son enfance à voyager en Europe. Etudiante à Science-Po dans la section relations Internationales, elle décide assez tardivement de devenir actrice afin d'assouvir sa passion du théâtre. Alors qu'elle prépare le concours des Affaires Etrangères à Londres, elle monte à Paris et s'inscrit au cours d'Art Dramatique de Périmony. En 1974, Fanny Ardant est engagée au Festival du Marais pour interpréter le rôle de Pauline dans "Polyeucte", puis joue les grands textes dont elle est amoureuse (Racine, Montherlant, Claudel), en tournées. En 1979, le public la découvre grâce à la série télévisée "Les dames de la côte" de Nina Companeez. François Truffaut tombe sous le charme et lui écrit, en 1981, un rôle sur mesure dans La femme d'à côté. Il dira d'elle : "J'avais été séduit par sa grande bouche, ses grands yeux noirs, son visage en triangle. J'ai tout de suite reconnu en elle les qualités que j'attends le plus souvent des protagonistes de mes films : vitalité, enthousiasme, humour, intensité, mais aussi le goût du secret, un côté farouche, un soupçon de sauvagerie et, par-dessus tout, quelque chose de vibrant." Puis, c'est au tour d'Alain Resnais de l'engager pour La vie est un roman, avant qu'elle ne retrouve François Truffaut pour son ultime film, Vivement dimanche !, où elle révèle une fantaisie et un abattage rarement exploités par la suite, sauf dans la partie plus récente de sa carrière. Fanny met alors au monde une petite Joséphine, conçue avec Truffaut quelques mois seulement avant la mort du réalisateur. Elle interprète par la suite le rôle d'une pianiste pour André Delvaux (Benvenuta) et devient la duchesse de Guermantes dans Un amour de Swann, de Volker Schlöndorff. Alain Resnais la sollicite de nouveau pour L'amour à mort et Mélo, dans un registre tragique qui a fait la "patte" Ardant. Au théâtre, elle interprète "Les bons bourgeois" (1980), "Mademoiselle Julie" où elle succède à Isabelle Adjani (1983) et "Don Juan" (1987). Lotte, séductrice indolente se balançant avec sensualité dans Le paltoquet de Michel Deville, bouleverse son image habituelle de femme volontaire et passionnée. Mais la comédienne rencontre alors trop rarement des rôles convenant à sa personnalité, malgré ses prestations réussies dans les ouvres de cinéastes tels que - déjà - Ettore Scola (La famille), Costa-Gavras (Conseil de famille), Margarethe von Trotta (Les trois sours) ou Jean-Jacques Andrien (Australia).


En 1991, Double vue, de Mark Peploe, lui donne l'occasion de tourner en anglais pour la première, et elle retrouve Gérard Depardieu (son partenaire amoureux de La femme d'à côté) en 1993 pour les besoins du Colonel Chabert d'Yves Angelo. C'est le renouveau d'une carrière qui semblait ne plus se vouer qu'à un cinéma un peu trop confidentiel : la voici en tenancière choucroutée d'une boîte gay dans Pédale douce, en Marie de Guise dans Elizabeth, en bourgeoise autoritaire dans Désiré, d'après Guitry, dans le rôle de la femme d'un homme tourmenté par des problèmes d'érection dans La débandade et, tout récemment, en mamie cantatrice perdue dans la jungle, dans Le fils du Français. Ceci parmi la pléiade des rôles tenus ces dernières années par une comédienne révérée pour sa voix grave et profonde (elle a été - sans chanter pour autant une superbe Maria Callas dans la pièce "Master Class") et pour son port altier, limite amidonné, qu'elle sait heureusement désengourdir grâce à un vrai sens de l'humour. A l'occasion du Dîner de Scola, elle retrouve Vittorio Gassman, avec lequel elle avait déjà tourné dans Benvenuta, La vie est un roman et La famille. En 2001, elle interprète le rôle de Pierrette, la sour de la victime, dans 8 FEMMES de François Ozon ; et, l'année suivante, on la retrouve dans CALLAS FOREVER de Franco Zeffirelli, dans le rôle de la Diva mythique. Fin 2002, elle triomphe dans la piece de theatre "Sarah" aux cotes de Robert Hirsh.

Nominations et récompenses

- 1982 : Nommée pour le César de la meilleure actrice (La Femme d'à côté). - 1984 : Nommée pour le César de la meilleure actrice (Vivement dimanche!). - 1989 : Nymphe d'argent au festival de télévision de MonteCarloen pour "la grande cabriole" - 1993 : Plaquette d'argent du festival Européen du théâtre en télévision au Prix Italia pour "l'aide mémoire" - 1997 : César de la meilleure actrice (Pédale douce). - 1997 : Lumière de la meilleure actrice (Pédale Douce). - 2003 : Nommée pour le César de la meilleure actrice (8 femmes)








Filmographie:
Les titres précédés de -->• sont ceux qui me manquent, alors...

8 femmes (2002), de François Ozon
--> • Amok (1993), de Joël Farges
--> • Augustin, roi du kung-fu (1999), de Anne Fontaine
--> • Australia (1989), de Jean-Jacques Andrien
--> • Aventures de Catherine C. (1989), de Pierre Beuchot
--> • Balzac (TV) (1999), de Josée Dayan
--> • Benvenuta (1983), de André Delvaux
--> • Callas forever (2002), de Franco Zeffirelli
--> • Change-moi ma vie (2001), de Liria Begeja
Conseil de famille (1986), de Costa-Gavras
Désiré (1995), de Bernard Murat
Double vue (1991), de Mark Peploe
Elizabeth (1998), de Shekhar Kapur
--> • Il Divo (2008), de Paolo Sorrentino
La Débandade (1999), de Claude Berri
--> • La Famille (1986), de Ettore Scola
--> • La Femme d'à côté (1981), de François Truffaut
--> • La Femme du déserteur (1992), de Michal Bat-Adam
La Vie est un roman (1983), de Alain Resnais
--> • L'Altro enigma (1988), de Vittorio Gassman
L'Amour à mort (1984), de Alain Resnais
Le Colonel Chabert (1994), de Yves Angelo
--> • Le Dîner (2000), de Ettore Scola
--> • Le Fils du Francais (1999), de Gérard Lauzier
Le Libertin (2000), de Gabriel Aghion
Le Paltoquet (1986), de Michel Deville
Les Cent et une nuits (1995), de Agnès Varda
Les Chiens (1978), de Alain Jessua
Les Enragés (1984), de Pierre-William Glenn
Les Uns et les autres (1981), de Claude Lelouch
--> • Marie-poupée (1976), de Joël Seria
Mélo (1986), de Alain Resnais
Nathalie... (2004), de Anne Fontaine
Par-delà les nuages (1996), de Michelangelo Antonioni
Paris, je t'aime (2006), de Olivier Assayas
Pédale douce (1996), de Gabriel Aghion
--> • Pleure pas my love (1989), de Tony Gatlif
Ridicule (1996), de Patrice Leconte
--> • Rien que des mensonges (1991), de Paule Muret
Roman de gare (2007), de Claude Lelouch
--> • Sabrina (1996), de Sydney Pollack
Sans nouvelles de Dieu (2003), de Agustin Diaz Yanes
--> • Trois soeurs (1987), de Margarethe Von Trotta
Un Amour de Swann (1983), de Volker Schlöndorff
Vivement dimanche ! (1983), de François Truffaut


Fanny chante



Fanny Ardant et moi

-------



Étrange entrevue avec une blonde!!

----------


Juliette Binoche-1992-Les hauts de Hurlevent

Les hauts de Hurlevent
(Wuthering Heights)
1992 - 1hre 46min

jeudi 12 juin 2008

Entracte-Lou Shabner

Lou Shabner

En 1968, Brown and Bigelow est l'un des derniers éditeurs à publier des calendriers avec des peintures de pin-up et de beautés glamour. A la recherche de nouveaux talents, la maison se tourne vers Lou Shabner, peintre britannique qui fait une belle carrière d'illustrateur glamour depuis vingt-cinq ans. Outre sa réputation, ce sont sans doute ses superbes peintures d'un réalisme impressionnant qui séduisent l'éditeur. Pendant les années quarante et cinquante, des millions de fans britanniques adorent les beautés classiques de Shabner, qui sont le plus souvent publiées sous forme de calendrier de douze pages distribuées d'abord à Londres, puis en Angleterre et enfin dans toute l'Europe. Si la plupart de ses modèles sont typiquement anglais, d'autres ont un petit air indiscutablement américain. Ses images glamour dégagent une atmosphère de pureté et de légèreté. Même reproduites, les oeuvres de Shabner possèdent une qualité si réaliste qu'on les prend facilement pour des photographies. Les pin-up ou beautés glamour de Shabner présentent toutes une grande palette d'expressions : sophistiquées, sexy, provocantes, fières, douces, sereines ou joyeuses. Travaillant principalement à la gouache sur cartons à dessin, il lui arrive également d'utiliser des huiles sur la toile. Les dimensions les plus courantes de ses oeuvres sont de 50,8 x 40,6 cm. Shabner illustre souvent les couvertures des calendriers anglais avec des pin-up souriantes dessinées au fusain. Quelle que soit sa technique, il obtient toujours un effet très réaliste.


-->.............................-->...........................-->

-->.............................-->...........................-->


-->.............................-->...........................-->



-->.............................-->...........................-->


-->.............................-->...........................-->


-->.............................-->...........................-->



-->.............................-->...........................-->


-->.............................-->...........................-->



Total 50 images Jpg
2,2 Mo | Zip | --> MediaFire






Juliette Binoche-1992-Fatale

Fatale
1992 - 1hre 47min

mercredi 11 juin 2008

Ventura... dit Lino Ventura [Liens morts]

Ventura... dit Lino Ventura

Un film de Babeth Si-Ramdane, Clelia Ventura
84 minutes
1997

Hommage touchant et chaleureux nourri d'images d'archives et de témoignages d'amis et de réalisateurs. De scènes mythiques en anecdotes inédites, on a la confirmation que Lino Ventura était un honnête homme et un grand comédien. Auteur-Réalisateur : Si-Ramdane (Babeth), Ventura (Clelia) Production / Diffusion : Elma productions, INA Entreprise, Parma films, Sept ARTE (La)




















Voilà qui met fin à la filmographie de Lino Ventura.


Ventura-1986 - Sword of Gideon

** MANQUANT **


Film TV de 1986 - Dernière apparition de Lino

Réalisation : Michael Anderson
Scénario : Chris Bryant, d'après la nouvelle de George Jonas

Distribution:

Steven Bauer : Avner
Michael York : Robert
Robert Joy : Hans
Laurent Malet : Jean
Peter Dvorsky : Carl
Rod Steiger : Mordechai Samuels
Lino Ventura : Papa

Le film raconte l'histoire de l'opération Colère de Dieu, dans laquelle un groupe d'agents du Mossad pourchassent les terroristes responsables du massacre d'athlètes israéliens lors des Jeux Olympiques de 1972 à Munich.

Simon du Fleuve


Simon du Fleuve
Auclair
Éditions du Lombard


Tome 00
La ballade de Cheveu Rouge



Tome 01
Le clan des Centaures





Tome 02
Les esclaves


Tome 03
Maïlis





Tome 04
Les Pèlerins


Tome 05
Cité N.W. No 3





Tome 06
L'éveilleur


Tome 07
Le chemin de l'Ogam





Tome 08
Naufrage - 1





Tome 09
Naufrage - 2


Format: JPG | ZIP
Taille totale: 168,8 Mo
Lien: --> MU