samedi 1 décembre 2007

Fanny et Alexandre

Fanny et Alexandre
1982 - 3hres 17min


Réalisateur: Ingmar Bergman

Distribution:

▪ Ewa Fröling - Emelie Ekdahl
▪ Bertil Guve - Alexandre Ekdahl
▪ Pernilla Allwin - Fanny Ekdahl
▪ Jan Malmsjö - Évêque Edvard Vergerus
▪ Gunn Wållgren - Helena Ekdahl, la grand-mère
▪ Allan Edwall - Oscar Ekdahl
▪ Jarl Kulle - Gustav Adolf Ekdahl
▪ Mona Malm - Alma Ekdahl
▪ Erland Josephson - Isak Jacobi
▪ Börje Ahlstedt - Carl Ekdahl
▪ Christina Schollin - Lydia Ekdahl
▪ Pernilla August - Maj
▪ Kerstin Tidelius - Henrietta Vergerus
▪ Harriet Andersson - Justina
▪ Marianne Aminoff - Blenda Vergerus
▪ Stina Ekbladh - Ismael Retzinsky
▪ Mats Bergman - Aron Retzinsky

L'histoire se déroule dans la Suède du début du xxe siècle. Le film dépeint la vie d'une jeune fille, Fanny, et de son frère Alexandre au sein d'une famille aisée, les Ekdahl. Les parents de Fanny et Alexandre travaillent dans le théâtre et sont très heureux ensemble jusqu'à la mort subite du père. Peu après ce drame, la mère trouve un prétendant, un évêque, et accepte sa proposition de mariage. Elle déménage chez lui avec les enfants; c'est un endroit où règne une atmosphère sévère et ascétique. Les enfants sont soumis à son autorité stricte et impitoyable. En plus des thèmes tels que le christianisme, la repentance et la soumission à l'autorité, le film parle de l'amour, des ruptures, des fantômes, et du paranormal, ainsi que le thème très bergmanien de l'existentialisme. Le père des enfants est en train de jouer le fantôme du roi mort dans Hamlet quand il a sa crise cardiaque fatale. Le personnage de l'évêque, et ce qui lui arrive, font penser à l'usurpation de Claudius et à la revanche finale du jeune prince.








Récompenses:

Le film est sorti en salles aux États-Unis en 1983 et reçut six nominations à l'Oscar, il en remporta quatre:
Oscar du meilleur film en langue étrangère (producteur Jörn Donner)
Oscar de la meilleure photographie (Sven Nykvist)
Oscar de la meilleure direction artistique (Anna Asp, Susanne Lingheim)
Oscar de la meilleure création de costumes (Marik Vos-Lundh)
Bergman fut nommé pour le prix du meilleur réalisateur et pour celui du meilleur scénario original, mais il ne les gagna pas, mettant effectivement fin à ses chances de recevoir un Oscar pour un film.
Sur le plan technique, Fanny et Alexandre n'est plus le dernier film de Bergman puisque la très réussie pièce de théâtre Sarabande fut filmée pour la télévision et ensuite sortit en salles de cinéma d'art et d'essai. En dépit de ça, Fanny et Alexandre est, pratiquement parlant, son dernier film.

DvDRiP: Generic MPEG-4 | 448x272 pixels | Mp3 48,000 Khz | IPS: 25
Archive: 1,01 Go | RAR (10 x 97,7 + 1 x 56,4 Mo)
Liens: --> Dossier RS

dimanche 25 novembre 2007

Le nom de la rose

Le livraphone & le film


† § † Le livraphone † § †


Umberto Eco
Le nom de la rose


Type de texte : Intégral
Format : 2 CD MP3 @ 128 Kbps
Interprété par François Berland
Durée : 19h15mn
Taille: 542,4 & 517,7 Mo | RAR
Liens: --> Dossier MU

Voici, sans doute, à travers cette grande fresque historique d'une rare précision, l'un des plus grands romans policiers jamais écrit. 1327, guillaume de Baskerville, moine franciscain, ex-inquisiteur et représentant du Saint-Empire, accompagné de son jeune secrétaire Adso de Melk, se rend dans une abbaye situées aux confins de la Provence et de la Ligurie. Ils doivent y rencontrer les émissaires des autres puissances continentales afin de mettre fin aux luttes de pouvoir affaiblissant l'Eglise. Arrivés à l'abbaye, ils souhaitent pouvoir en parcourir les nombreux manuscrits rares de la célèbre bibliothèque, la plus belle dit-on de la Chrétienté. Mais l'abbé leur demande un service : découvrir comment est mort l'un de ses jeunes moines, enlumineur de grande renommée, que l'on a retrouvé défenestré aux pieds des murailles d'enceintes. Commence alors une incroyable enquête, pleine de rebondissements et de chausse-trappes, où l'on va de découvertes en découvertes, dans le monde médiéval et monacal où les superstitions, les croyances et l'ignorance ne rendent pas facile la tâche de l'enquêteur.


† § † Le film † § †


Le nom de la rose
1986 - 2hres 11min


▪ Réalisation : Jean-Jacques Annaud
▪ Scénario : Andrew Birkin, Gérard Brach, Howard Franklin et Alain Godard, d'après le roman éponyme d'Umberto Eco

Distribution:

Sean Connery : Guillaume de Baskerville
▪ Christian Slater : Adso de Melk
▪ Helmut Qualtinger : Remigio de Voragine
▪ Elya Baskin : Severin de Sant'Emmerano
▪ Michael Lonsdale : l'abbé
▪ F. Murray Abraham : Bernardo Gui
▪ Volker Prechtel : Malachie de Hildesheim
▪ Feodor Chaliapin Jr. : Jorge de Burgos
▪ William Hickey : Ubertin de Casal
▪ Michael Habeck : Bérenger d'Arundel
▪ Urs Althaus : Venantius de Salvemec
▪ Valentina Vargas : la fille
▪ Ron Perlman : Salvatore
▪ Leopoldo Trieste : Michel de Cesene
▪ Franco Valobra : Jerôme de Kaffa
▪ Vernon Dobtcheff : Hughes de Newcastle
▪ Donald O'Brien : Pietro d'Assisi
▪ Andrew Birkin : Cuthbert de Winchester
▪ Lucien Bodard : cardinal Bertrand du Pogetto

En l'an 1327, dans une abbaye bénédictine, des moines disparaissent. Un franciscain, Guillaume de Baskerville aidé du jeune novice Adso von Melk mène l'enquête. C'est l'époque ou l'Eglise, en pleine crise, se voit disputer son pouvoir spirituel et temporel. C'est aussi l'apogée de l'inquisition. Un thriller moyenageux très attendu préparé avec soin pendant trois ans, respectant le mieux possible l'époque et qui a coûté la bagatelle de dix-neuf millions de dollars. C'est également un film de Jean-Jacques Annaud toujours passionnément entraîné par ses sujets.












DvDRiP: DivX 5,0 | 704x384 pixels | Mp3 44,100 | IPS: 25
Archive: 1,37 Go | RAR (14 x 97,7 + 1 x 32,1 Mo)
Liens: --> Dossier MU